vendredi 30 septembre 2016

Maurice CAREME. Ponctuation







Ponctuation


- Ce n'est pas pour me vanter,
Disait la virgule,
Mais, sans mon jeu de pendule,
Les mots, tels des somnambules,
Ne feraient que se heurter.


- C'est possible, dit le point.
Mais je règne, moi,
Et les grandes majuscules
Se moquent toutes de toi
Et de ta queue minuscule.


- Ne soyez pas ridicules,
Dit le point-virgule,
On vous voit moins que la trace
De fourmis sur une glace.
Cessez vos conciliabules.

Ou, tous deux, je vous remplace !


Maurice CAREME 

Maurice Carême, instituteur belge (1899-1978) est présent dans chaque cahier de poésie des élèves de France, de Navarre et d'ailleurs, bien entendu...




***


... De l'importance de la ponctuation, suite














Pas de chance pour le gouvernement socialiste et les plaques commémoratives des attentats de 2015 en France. Après l'i final de Wolinski devenu un i grec sur celle apposée sur la façade du 10, rue Nicolas-Appert (Paris 11e), lieu des anciens locaux de Charlie, voici la ponctuation manquante sur celle inaugurée le 10 janvier et placée au sol place de la République (Paris 10e).

On remarquera à raison l'ambiguïté de la phrase qui clôt le texte : Ici même le peuple de France leur rend hommage. Il fallait évidemment comprendre: “Ici même, le peuple français leur rend hommage.” Et non que ce brave peuple – même lui ! – consentait un hommage aux victimes.

Mais peut-être la respiration silencieuse lors de la lecture (silencieuse aussi) de cette phrase privée de sa  “larme du compositeur”* assure-t-elle, chez les passants, la restitution du sens voulu par les auteurs du texte. Toute la question est de savoir où inspire chacun(e). C'est là que les signes de ponctuation apportent leur aide, une élégante assistance inspiratoire à la lecture.


* « Du temps de l'imprimerie au plomb, la virgule reçut le surnom très beau et poétique de “larme du compositeur”. Pas seulement par analogie avec sa forme lacrymale, mais parce qu'elle causait bien des tracas : il fallait du doigté pour la saisir, la placer sur la ligne, et sa manipulation ralentissait le travail. » (in L'Art de la ponctuation, d'Olivier Houdart et Sylvie Prioul, Seuil, 2006)



3 commentaires:

  1. Astiquer la virgule !

    Du grand art !

    J.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ou...
      astiquer la virgule, du grand art ?

      Supprimer
  2. Le maître dit: "L'élève est un âne".
    "Le maître, dit l'élève, est un âne."
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer

Merci d'utiliser cet espace pour publier vos appréciations.