mardi 19 avril 2016

ELUARD. Je te l’ai dit pour les nuages






Je te l’ai dit pour les nuages



Je te l’ai dit pour les nuages
Je te l’ai dit pour l’arbre de la mer
Pour chaque vague pour les oiseaux dans les feuilles
Pour les cailloux du bruit
Pour les mains familières
Pour l’œil qui devient visage ou paysage
Et le sommeil lui rend le ciel de sa couleur
Pour toute la nuit bue
Pour la grille des routes
Pour la fenêtre ouverte pour un front découvert
Je te l’ai dit pour tes pensées pour tes paroles
Toute caresse toute confiance se survivent.




Paul ÉLUARD
in L'Amour la poésie


..."Pour l’œil qui devient visage ou paysage"...

René MAGRITTE
Le faux miroir, 1928

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'utiliser cet espace pour publier vos appréciations.