vendredi 14 juillet 2017

14 juillet


Billet déjà publié les années précédentes, modifié le 12/07/17
(à l'intention des plus jeunes et des lecteurs étrangers)







Brigitte BARDOT
photo ©Sam Levin, 1967


 "…Plein de sang dans le bas et de ciel dans le haut,

Puisque le bas trempa dans une horreur féconde,

Et que le haut baigna dans les espoirs du monde…"
Edmond ROSTAND

***

On connaît rarement l'année 1880 -  qui marque 
pour la France la consécration du 14 juillet comme 
fête nationale. Voici les textes fondateurs, comme le 
dit Henri Martin, rapporteur au Sénat de la loi du 6 
juillet faisant du 14 juillet une « journée Fête 
Nationale annuelle », « ce jour-là, le 14 juillet 1790, a 
fait, je ne veux pas dire l’âme de la France [...] mais 
la révolution a donné à la France conscience d’elle- 
même ».


Claude MONET
rue Montorgueil 
30 juin 1878


En 1878, le ministère Dufaure avait fixé au 30 juin une fête parisienne en l’honneur de la République. Elle est immortalisée par le tableau de Claude Monet, ci-dessus.

Le 14 juillet 1879 prend un caractère semi-officiel. Après une revue des troupes à Longchamp (le 13 juillet), une réception est organisée le 14 à la Chambre des députés à l’initiative de Gambetta qui la préside, une fête républicaine a lieu au pré Catelan en présence de Louis Blanc et de Victor Hugo. Dans toute la France, note Le Figaro : « On a beaucoup banqueté en l’honneur de la Bastille » (16 juillet 1879).
Le 21 mai 1880, Benjamin Raspail dépose une proposition de loi signée par 64 députés, selon laquelle « la République adopte comme jour de fête nationale annuelle le 14 juillet ». L’Assemblée vote le texte dans ses séances des 21 mai et 8 juin ; le Sénat l’approuve dans ses séances des 27 et 29 juin 1880 à la majorité de 173 contre 64, après qu’une proposition en faveur du 4 août a été refusée.
La loi est promulguée le 6 juillet 1880. Le ministre de l’intérieur prescrit aux préfets de veiller à ce que cette journée « soit célébrée avec autant d’éclat que le comportent les ressources locales ».
La fête célébrée cette année-là fut à la mesure de l'événement…







6 commentaires:

  1. Splendide billet !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. Splendide billet, en effet... où l'on apprend que le 4 août était également en lice.

    Le jour emblématique de l'abolition des privilèges et de l'héritage féodal...

    Si le 4 août eût été adopté, nous aurions eu, peut-être, plus de cœur à l'ouvrage pour
    reprendre ce chantier de l'abolition des privilèges, plus que jamais d'actualité...

    Jacques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'applaudis ! Au billet, et aux commentaires !

      Supprimer
    2. Entièrement d'accord ! Le 4 août m'aurait + plu !

      Supprimer
    3. Chère impatiente,

      Le 4 août apportera en ces pages des éléments qui peut-être vous intéresseront. Car il s'en passe les 4 août...Wait & see then.

      Supprimer
  3. Joli cliché de Nadar, commenté par Rostand ! ;-)

    RépondreSupprimer

Merci d'utiliser cet espace pour publier vos appréciations.